Le secteur Sud-est de la ville de Léry compte environ plus de 60 hectares de terrains vacants situés dans des zones identifiées au Schéma d’aménagement et de développement durable (SAD) et au PU de la ville de Léry comme une zone prioritaire d'aménagement. Un projet résidentiel et une nouvelle construction sont autorisés uniquement si les propriétaires ou promoteurs déposent conformément au préalable plan d’aménagement d’ensemble (PAE) et que ce plan est approuvé par une recommandation favorable de la part du comité consultatif d’urbanisme, et ensuite approuvé par le Conseil municipal. Le PAE définit la trame de rues, les infrastructures et équipements, la typologie des bâtiments conformément au respect des seuils minimaux de densité exigés par les documents de planification régionale. Il est aussi important de noter qu’il appartient aux promoteurs ou propriétaires de réaliser les rues, le réseau d’égout et d’aqueduc et de contribuer à l’agrandissement et l’aménagement des étangs aérés.

Le PMAD change la donne

Le Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) est entré en vigueur le 12 mars 2012. Le PMAD est l’outil dont les élus des 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal se sont dotés afin d’assurer la compétitivité et l’attractivité du Grand Montréal dans une perspective de développement durable. Il propose une vision concertée pour développer des milieux de vie attrayants et dynamiques, aménagés selon les principes de développement durable. Les MRC et municipalités du Grand Montréal doivent intégrer les objectifs du PMAD dans leurs outils d’aménagement locaux par l’obligation de la règle de conformité.

La règle de conformité est un mécanisme qui permet d’assurer la cohérence entre le plan, le schéma d’aménagement de la MRC, le plan d’urbanisme et les règlements sur le territoire régional.

Dans le cas de la Ville de Léry, Le PMAD est venu changer la donne quant à l’aménagement du territoire. Le boulevard de Léry ayant été identifié comme un corridor de transport, et il devient donc obligatoire d’augmenter la densité d’habitation sur un rayon 0,5 km de ce boulevard. La MRC exige que le corridor de transport inclus dans les zones prioritaires d’aménagement et de réaménagement doit être planifié avec un PPU ou un PAE.

De plus, elle prescrit un seuil minimal de densité qui varie de 23 log./ha sur le corridor de transport (Route 132 Ouest) et un seuil de 14 log./ha à l’extérieur du rayon de 0.5 km.

Encadrer gérer les projets

Face au potentiel de croissance de sa population en raison de la réalisation projetée de nouveaux projets immobiliers nécessitant l’ouverture de nouvelles rues, la ville de Léry s’est dotée outils permettant d’encadrer et de gérer la planification et la réalisation des projets en fonction de ses capacités matérielles et organisationnelles. Ainsi, un guide à l’intention des promoteurs qui désirent réaliser des projets comprenant l’ouverture de nouvelles rues et situés dans un secteur soumis au règlement sur les Plans d’aménagement d’ensemble a été élaborer.

Tous nouveaux projets résidentiels devront, au préalable, faire l’objet d’analyse par un système de pondération visant à prioriser la planification et la réalisation en fonction de leurs qualités, leur impact et des besoins auxquels ils répondent afin de respecter les capacités matérielles et organisationnelles de la ville. Cette première analyse est faite distinctement du processus d’évaluation en fonction des règlements sur la PAE et les PIIA.

Projet de 400 unités de logement

Projet de 400 unités de logement

Tel qu’annoncé dans l’édition Printemps-été 2020 du Léryverain, le projet de développement du secteur sud-est de la ville, où se situent la garderie, le terrain qui accueillera la nouvelle école et le terrain sur lequel un important projet domiciliaire se réalisera sous peu avance à grands pas.

Lire la suite

Nouvelles des projets de développement